Le Centre Hospitalier Universitaire Mohammed VI est un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il est soumis à la tutelle du Ministère de la Santé. Il a été crée en vertu de la Loi 82.00 promulguée par le Dahir 1.01.206 du 10 Joumada II 1422 (30 août 2001) modifiant et complétant la loi 37.80 relative aux centres hospitaliers, promulguée par le Dahir 1.82.5 du 30 rabia I (15 janvier 1983).

1-MISSIONS

Le Centre est chargé des missions suivantes :

En matière de soins :

Le CHU Mohammed VI prodigue des soins de niveau tertiaire. A cet égard il offre des prestations médicales et chirurgicales courantes et spécialisées en urgence et ou en activités programmées ;

En matière de formation :

Le CHU assume cette mission en partenariat avec la Faculté de Médecine et de Pharmacie et l’Institut de Formation aux Carrières de la Santé. A ce titre, il concourt à l’enseignement clinique universitaire et postuniversitaire médicale et pharmaceutique et participe à la formation pratique du personnel infirmier ;

En matière de recherche scientifique, d’expertise et d’innovation:

Le CHU contribue à la recherche scientifique en santé conformément aux politiques publiques en la matière et en collaboration avec les établissements de recherche, réalise les expertises médico-légales biomédicales et techniques.

Le CHU contribue à l’innovation dans le domaine de la santé et constitue un niveau de référence pour les pouvoirs publics, en matière de recherche clinique.

En matière de santé publique :

Le CHU participe aux actions de promotion de la santé, de prévention et de la sécurité sanitaire, assure l’éducation sanitaire de ses usagers et promeut d’éducation thérapeutique, met en place des dispositifs garantissant la sécurité des patients et participe à l’organisation et à la régulation médicale des urgences pré-hospitalières et hospitalières.

2-ORGANISATION

Le Centre Hospitalier Universitaire est administré par deux instances de gestion

Le Conseil d’administration

Organe délibérant, investi de tous les pouvoirs de décisions nécessaires à l’administration de l’établissement.

Le Conseil de gestion

Investi du pouvoir délégué par le conseil d’administration, il est chargé de suivre et de veiller à l’exécution des décisions du conseil d’administration.

Le Directeur

Il est chargé d’exécuter les décisions du conseil d’administration et du conseil de gestion.

3- COMPOSITION

Le CHU Mohammed VI se compose de quatre hôpitaux et deux centres, d’une capacité de 1548 lits dont :

  • L’Hôpital IBN TOFAIL à vocation médico-chirurgicales d’une capacité de 409 lits.
  • L’Hôpital IBN NAFIS à vocation psychiatrique d’une capacité de 220 lits.
  • L’Hôpital MERE – ENFANT à vocation gynéco-obstétricale et pédiatrique d’une capacité de 247 lits.
  • L’Hôpital AR-RAZI à vocation médico-chirurgicales d’une capacité de 586 lits.
  • Le Centre d’Hématologie-Oncologie : 86 lits.
  • Le Centre de recherche clinique.

I- MONOGRAPHIE DE LA RÉGION

Monographie et offre de soins de la région de Marrakech-Safi

Selon la nouvelle réforme territoriale le Maroc compte à présent 12 régions, et l’ancienne région de Marrakech-Tensift-Al Haouz devenue région de Marrakech-Safi composée de 7 provinces et une préfecture. En plus des 5 provinces qui la constituaient s’est ajouté celles de l’Youssoufia et Safi. Ainsi la région de Marrakech-Safi située au centre du pays, s’étend sur une superficie de 39 567 km² et compte près de 4 520 569 habitants, selon le dernier recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2014), soit une densité moyenne de 114.04 habitants au km². A l’échelle nationale, la population de la région représente 13,3% de la population nationale.

RÉPARTITION DES COMMUNES URBAINES ET RURALES PAR PROVINCE POUR LA RÉGION DE Marrakech-Safi

Province/Préfecture

Nombre de commune

Superficies ( Km²)

Urbaine

Rurale

Total

Marrakech

2393

2

13

15

El Kelaa des Sraghna

6612

4

38

42

Rhamna

6872

2

23

25

Essaouira

6335

5

52

57

Al Haouz

4590

2

37

39

Chichaoua

5480

2

33

35

Safi

4581

3

22

25

Youssoufia

2704

2

9

11

Total

39567

22

227

249

Source : Haut commissariat au Plan (HCP), Centre Régional d’Investissement (CRI) et Ministère de l’Equipement

La région de Marrakech-Safi est une région à prédominance rurale, toutes les provinces de la région comptent entre 2 et 5 communes urbaines alorsque le nombre de communes rurales varie entre 9 et 52. La province d’Essaouira est celle qui compte le plus de communes avec un total de 57 communes, dont 52 rurales et 5 urbaines. La province de l’youssoufia est celle qui compte le moins de communes avec un total de 11 communes, dont 2 urbaines et 9 rurales. La préfecture de Marrakech est la plus petite avec une superficie de 2 393 km², ce qui représente 6,04% de la superficie totale de la région.

UNE RÉGION RICHE EN PATRIMOINE

La région de Marrakech-Safi compte de nombreux monuments historiques, le patrimoine de cette région est riche et diversifié, la région dénombre plusieurs sites classés. La majorité de ces monuments sont concentrés dans les villes de Marrakech et Essaouira, mais il existe aussi quelques uns dans la province d’El Kelaa des Sraghna.

ASPECTS CLIMATOLOGIQUES

La région de Marrakech-Safi se caractérise par un climat variable d’une zone à l’autre. Ces variations climatiques s’expliquent d’une part par les influences de la mer pour les provinces d’Essaouira et Safi et, d’autre part la proximité des montagnes de l’Atlas.
Ainsi, le climat varie d’Ouest en Est, en passant d’un climat continental de type aride dans la plaine du Haouz, à un climat semi-aride soumis à l’influence du courant froid des Canaries dans la zone d’Essaouira, Safi.

DES TEMPÉRATURES TRÈS ÉLEVÉES EN ÉTÉ ET TRÈS FAIBLES EN HIVER

Au niveau régional, les amplitudes thermiques sont assez importantes entre l’hiver et l’été. Ainsi, la période estivale est très chaude (avec Juillet et Août comme les mois les plus chauds), mais supportable en raison de la faible hygrométrie (40% en été), avec une
température moyenne maximale d’environ 37,7°C. En revanche, en hiver, la température est assez basse avec une moyenne minimale d’environ 4.9 °C (Janvier étant le mois le plus froid).

EVOLUTION DE LA POPULATION POUR LA RÉGION ET LES PROVINCES

La région de Marrakech-Safi a connu une croissance importante. Elle est passée de 3 983 659 d’habitants en 2004, à une population de 4 512 402 selon le dernier recensement général de la population et de l’habitat 2014 (RGPH 2014), soit un taux de croissance annuel de 1,4, beaucoup plus supérieur que le taux National qui est de 1,25. Ce taux élevé peut être expliqué directement par l’exode rural soutenu, mais aussi par l’attractivité touristique de la ville de Marrakech.

La province (préfecture) qui enregistre la plus forte croissance démographique est celle de Marrakech, elle compte prés de 1 330 468 d’habitant en 2014. Ce qui fait d’elle le pôle le plus attractif de la région. Les autres provinces quant à elles enregistrent des gains de population situés entre 20 000 et 70 000 habitants.

NIVEAU SOCIO-ECONOMIQUE

Un assemblage Marrakech-Safi tel qu’il est proposé par le nouveau découpage ne pourrait que renforcer la position déjà prouvée de Marrakech-Tensift-Al Haouz dans l’agriculture. En effet, la région représenterait plus de 35% de la superficie arable utile du Maroc. Ce nouveau découpage pourrait, selon des experts, donner un nouvel élan économique à cette superbe grande région. D’autant plus que celle-ci souhaite aller vers une industrie de transformation plus importante, capable de tirer une grande plus-value de la région.

Sur le plan industriel, l’assemblage Marrakech-Tensift-Al Haouz représente aussi d’importantes richesses minières, comme les réserves en phosphates sur les territoires des Rhamna et Guentour (Youssoufia) conduisant vers le hub chimique et le port de Safi. Dans l’industrie, la façade maritime du littoral entre Safi et Essaouira est structurellement qualifiée et prédisposée à bénéficier d’investissements en matière d’industrie et de pêche.

Le tourisme, fortement créateur d’emplois, pourrait en effet donner une nouvelle dynamique et aider la ville à résorber ses nombreux jeunes chômeurs. Et le potentiel ne manque pas. Safi est une ville charmante, qui dispose d’un tissu ancien bien restauré. Le château de mer est l’une de ses principales attractions. La médina de Safi, depuis qu’elle a connu une mise à niveau, est également très agréable à visiter et renferme plusieurs bâtiments historiques, dont le minaret de la grande mosquée, la médersa, la cathédrale portugaise… De plus, en tant que capitale de la poterie, la ville ne devrait avoir aucun mal à attirer les visiteurs.

Régime d’Assistance Médicale (RAMED)

Le RAMED, est un régime fondé sur les principes de l’assistance sociale et de la solidarité nationale au profit des démunis. Ce régime permet à une population économiquement démunie de bénéficier d’une couverture médicale de base qui offre une gratuité des soins et prestations médicalement disponibles dans les hôpitaux publics, les centres de santé et les services sanitaires relevant de l’Etat aussi bien en cas d’urgence ou lors de l’hospitalisation.

POPULATION CIBLE PAR REGION

 

Région

Population Pauvre

Population Vulnérable

Population Cible

1

 Marrakech Tensift Al-Haouz

325 829

628 687

954 516

2

 Souss Massa Draa

366 163

568 128

934 291

3

 Meknès Tafilalet

250 857

434 128

684 985

4

 Gharb Chrarda Beni hssen

272 330

466 357

738 687

5

 Doukkala Abda

267 611

458 178

725 789

6

 l’Oriental

182 378

270 498

452 876

7

 Tanger Tétouan

169 605

298 601

468 205

8

 Taza -Taounate- Alhoceima

187 821

350 800

538 621

9

 Chaouia Ouardigha

126 388

289 940

416 328

10

 Fès Boulemane

157 092

324 645

481 737

11

 Tadla Azilal

134 623

265 696

400 319

12

 Rabat Salé zemmour Zear

132 761

358 402

491 163

13

 Grand Casablanca

134 815

411 979

546 794

14

 Guelmim Es-semara

45 997

103 274

149 270

15

 Laayoune Boujdour Sakia El Hamra

8 007

32 907

40 914

16

 Oued-dahab-Lagouira

5 881

25 234

31 115

 

TOTAL

2 768 157

5 287 453

8 055 610

Répartition du nombre d’habitant par lit :

On remarque nettement une répartition inéquitable des lits d’hospitalisations, d’une région à l’autre et même au sein de la même région.

Pour Marrakech-Safi la répartition elle aussi est inéquitable d’une province à une autre, la préfecture de Marrakech enregistre la plus grande densité par rapport aux lits d’hospitalisation

Le contexte régional montre les difficultés que doit affronter le Chu de Marrakech pour répondre aux besoins de la population de sa zone d’implantation. Si aujourd’hui les hôpitaux relevant du Chu sont surbookés cela s‘explique par l’insuffisance en matière d’offre de soins de la région et le non respect des parcours de soins par les patients. La carte sanitaire et le SROS de MTA, une fois établis et mis en œuvre vont permettre au CHU de se positionner et de jouer son rôle d’établissement de référence.

 

II – MOYENS DE PRODUCTION

1- RESSOURCES HUMAINES

Le bilan d’activité constitue un outil essentiel, en termes de pilotage des ressources humaines. Sa finalité est d’établir un état objectif a un instant T des moyens humains de l’établissement, et autant que possible de manière évolutive. Il permet de recenser et de mieux connaître de nombreux éléments concernant le recrutement, les effectifs…, qui permettront d’anticiper sur la politique de gestion des ressources humaines à tenir, et donc de contribuer à une gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences. Ce bilan est aussi un outil de dialogue social puisqu’il constitue une base d’informations partagées contribuant aux échanges et à la concertation entre les acteurs sociaux et la direction. Enfin, il est un outil de communication pour les partenaires extérieurs puisqu’il rassemble les données humaines et sociales de l’établissement.

Tableau N°1 : Répartition du Personnel par Catégorie au 31/12/2018:

CATEGORIE DU PERSONNEL

TOTAL

Pourcentage %

Chirurgien dentiste

1

0,05%

Adjoints Administratifs

1

0,05%

Psychologues

8

0,38%

Pharmaciens

11

0,52%

Ingénieurs d’Etat

24

1,14%

Assistants médicaux

24

1,14%

Adjoints techniques

41

1,94%

Infirmiers auxiliaires

56

2,65%

Administrateurs

71

3,36%

Médecins

92

4,36%

Tech administratif et Tech de maintenance

244

11,55%

Infirmier(e) et Technicien de santé

Assistance Médico-sociales

19

0,90%

Rééducation et Réhabilitation

29

1,37%

Sage-femme

71

3,36%

Techniques de Santé

227

10,75%

Soins Infirmiers

1193

56,49%

total

2112

100,00%

Le personnel infirmier représente 75.52 % de l’effectif total du personnel du CHU, le personnel administratif et technique représente 18.04% des effectifs. la part du personnel médical semble minime du fait que les enseignants, les résidents et les internes ne sont pas inclus car ils ne figurent pas sur la loi cadre.

Tableau N°2 : Répartition du personnel enseignant par années:

En 2018, L’effectif du personnel enseignant a marqué une petite diminution par rapport à l’année précédente.

Catégorie

Effectif

T. Variation

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

Professeur d’enseignement supérieur

21

35

37

36

36

34

32

-5,88%

Professeurs Agrégés

23

52

76

76

75

74

72

-2,70%

Professeurs Assistants

101

51

19

20

25

24

20

-16,67%

Total

145

138

132

132

136

132

124

-6,06%

Tableau N°3 : Répartition des médecins en formation au 31/12/2018:

Catégorie

Effectif

T. Variation

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

Médecins Résidents

356

426

388

520

528

520

589

13,27%

Médecins internes

19

60

162

122

62

80

79

-1,25%

Total

375

486

550

642

590

600

668

11,33%

Le nombre des médecins internes a diminué durant l’année 2018 de -1.25% quant au nombre des médecins résidents, il a augmenté de 13.27 % durant cette année.

Tableau N°4 : Répartition du personnel par budget et par position au 31/12/2018:

CATEGORIE DU PERSONNEL

Budget Autonome

Budget Général

Total

Personnel Détachés/contractuel

Personnel Statutaires

Médecins Enseignants

0

0

124

124

Médecins

21

71

23

115

Chirurgien dentiste

0

1

0

1

Pharmaciens

2

9

0

11

Psychologues

0

8

0

8

Infirmier(e) et Technicien de santé

Assistance Médico-sociales

3

16

1

20

Rééducation et Réhabilitation

2

27

0

29

Sage-femme

8

63

0

71

Techniques de Santé

4

223

0

227

Soins Infirmiers

70

1123

0

1193

Infirmiers auxiliaires

56

0

1

57

Assistants médicaux

6

18

0

24

Administrateurs

13

58

0

71

Ingénieurs d’Etat

3

21

0

24

Tech administratif et Tech de maintenance

6

238

0

244

Adjoints Administratifs

1

0

0

1

Adjoints techniques

39

2

0

41

TOTAL

234

1878

149

2261

En 2018, l’effectif total du budget autonome a connu une augmentation de 2.87 % par apport à l’année dernière 2017 qui était 2053.

On note que cette augmentation à cause des nouveaux recrus (concours de recrutement 2018).

D’autre part, le personnel infirmier est classé en premier et les techniciens administratifs et de maintenances en deuxième alors que la part des autres catégories du personnel est moins importante.

Tableau N°5 : Situation des recrutements 2018:

Grade

Spécialité

Effectif

TOTAL

Médecin 1er grade

Médecins Généralistes

6

6

Pharmaciens1er grade

Pharmacie

2

2

Ingénieur 1er grade

Biomédicale

1

1

Infirmier(e) et Technicien de santé

Cadre Infirmiers

Psychiatrie

6

6

Soins d’urgences et soins intensifs

10

10

Polyvalent

30

30

Anesthésie Réanimation

6

6

Cadre Technicien(ne) de santé

Technicien de Laboratoire

5

5

Préparateur en pharmacie

6

6

Technicien de radiologie

4

4

Cadre Sage-femme

Sage femme

8

8

Technicien (ne) de 4ème grade

Comptabilité

8

8

Total

92

92

L’année 2018 a été marquée par le recrutement de 92 personnes de différentes catégories, et ce pour répondre relativement aux besoins exprimés par les formations relevant du CHU. En effet, 60 Infirmiers, 15techniciens de santé, 08 sages-femmes, 08 Techniciens, 01 Ingénieur, 06 Médecins et 02 pharmaciens ont été embauché.

Toutefois, il est à noter que le nombre des départs au cours de l’année 2018 est arrivé à 80 personnes de différentes catégories. En rapprochant le nombre des recrutements au nombre des départs, on remarque que l’excédent des recrutements par rapport aux départs est égale à 12 fonctionnaires.

Tableau N°6 : Evolution des recrutements :

Années

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

Recrutement

191

183

175

150

216

299

204

336

100

49

92

Diagramme : Evolution des recrutements par année :

Diagramme Evolution Recrutement

2- RESSOURCES MATERIELLES

CAPACITE HOSPITALIERE TOTALE EN LITS :

Tableau : Capacité en lits fonctionnelle totale (Situation en début janvier 2016)

HOPITAUX

DISCIPLINE

SPECIALITES

Capacité en lits fonctionnelle

Classique

HDJ

Total

HIT*

CHIRURGIE

Chirurgie viscérale

46

2

48

Neuro – chirurgie

20

2

22

Traumatologie

68

2

70

Cardiologie

16

1

17

CCV

22

4

26

Chiru maxill  faciale

20

2

22

HDJ

Ambulatoire

 

12

12

Soins Palliatif

 

3

3

ANESTHESIE REANIMATION

Réanimation médico-chir

10

 

10

SI – CCV

8

4

12

Déchoquage

8

 

8

Hémodialyse

Hémodialyse

 

11

11

Maternité**

Gynéc- obstétrique A

35

1

36

Gynéc- obstétrique B

32

32

Réa Gynéco-Obstétrique

6

0

6

Total HIT

291

44

335**

HIN

PSYCHIATRIE

Psychiatre

 185

 0

185

Total HIN

 

 

185***

HME

GYNECO-

Gynéc- obstétrique A*

31

1

32

OBSTETRIQ

Gynéc- obstétrique B*

31

1

32

MEDECINE-

Pédiatrie A

26

8

34

PEDIATRIQ

Pédiatrie B

30

4

34

CHIRURG-

Orthopédie-trauma-Pédi

28

6

34

PEDIATRIQ

Chiru-Pédia-Générale

30

4

34

NEONATAL

Neonat – prématurité

19

 

19

REANIMATION

Réa – gyné – obstétri

12

1

13

Réa pédiatrique

15

 

15

Total HME

222

25

247

COH

Hématologie

Hématologie-Adulte

13

13

26

Onco-Pédiatrique

9

0

9

Greffe de moelle

6

0

6

Hémophilie

0

6

6

Oncologie

Oncologie

20

13

33

Ira thérapie

2

0

2

Curiethérapie

4

0

4

Total COH

54

32

86

HAR

Cardiologie

26

30

Chirurgie cardio-vasculaire

22

30

Chirurgie plastique

18

30

Chirurgie thoracique

15

02

30

Traumato-orthopédie

22

08

30

Chirurgie viscérale

22

30

Dermatologie

22

08

30

Endocrinologie

22

08

30

Gastro-entérologie

25

05

30

Maladie infectieuse

22

08

30

Medecine interne

22

08

30

Neuro-chirurgie

28

30

Néphrologie

22

08

30

Neurologie

26

04

30

Ophtalmologie

22

08

30

ORL

24

06

30

Pneumologie

25

05

30

Réanimation chirurgicale 1 et 2

20

30

Rhumatologie

22

08

30

Réanimation médicale

7

10

Urologie

24

04

10

Total HAR

458

90

548

* Transféré à l’HIT depuis le mois d’avril 2016.
** A partir d’Avril 2016.
***35 lits en cours de Redéploiement

PLATEAU TECHNIQUE :

Le Centre Hospitalier Universitaire Mohammed VI dispose d’un plateau technique moderne et diversifié qui lui permet de répondre aux besoins de la population desservie en matière d’interventions chirurgicales, de radiologie, d’analyse biologique et d’examen d’anatomie pathologique. Ce plateau technique est réparti au niveau des différentes structures :

◉ BLOCS OPÉRATOIRES :

L’Hôpital AR-Razi dispose de deux blocs opératoires totalisant 22 salles :
  ►   05 salles au niveau des urgences.
  ►   17 salles au niveau central dont 1 salle pour le service des brûlés.

L’Hôpital Ibn Tofail dispose de quatre blocs opératoires totalisant 19 salles réparties comme suit :
  ►   08 salles au niveau du bloc central;
  ►   05 salles au niveau du bloc porte;
  ►   04 salles dédiées à la gynécologie;
  ►   02 salles de chirurgie cardio-vasculaire.

L’Hôpital Mère – Enfant dispose de deux blocs opératoires totalisant 08 salles :
  ►   04 salles de chirurgie pédiatrique ;
  ►   04 salles de gynéco obstétrique ;

◉ RADIOLOGIE ET IMAGERIE :

L’hôpital AR-Razi dispose d’un parc d’imagerie complet :
  ►   01 salle d’IRM ;
  ►   01 salle de Scanner ;
  ►   01 salle d’angiographie ;
  ►   01 salle de radiologie télécommandée ;
  ►   03 salles de radiologie conventionnelle ;
  ►   01 salle de mammographie ;
  ►   01 salle de radiologie panoramique ;
  ►   02 salles d’échographie ;
  ►   02 salles d’interprétation.

Les hôpitaux Ibn Tofail et Mère et enfant disposent d’un parc d’imagerie Médicale qui compte :
  ►   01 IRM ;
  ►   02 Scanners ;
  ►   01 Angiographe (Cathétérisme)
  ►   01 Appareil de radiologie télécommandée ;
  ►   04 Appareils de radiologie conventionnelle ;
  ►   09 Amplificateurs de brillance ;
  ►   03 Echocardiographies ;
  ►   10 Echo-doppler couleur ;
  ►   02 Echographes ;
  ►   01 Ostéodensitométre ;
  ►   03 Appareils de radiologie mobile ;
  ►   02 Mammographes ;
  ►   03 Systèmes de numérisation par écran ERLM.

◉ LABORATOIRES :

Le CHU est doté de deux laboratoires :

A l’Hôpital Ibn Tofail :
  ►   01 Laboratoire d’analyses biologiques.

A l’hôpital AR-RAZI :
  ►   01 Laboratoire d’anatomie pathologique ;
  ►   01 Laboratoire central d’analyses biologiques, Biochimie, Hématologie, Bactériologie, Sérologie, Parasitologie et Microbiologie.

◉ CENTRE D’HÉMODIALYSE :

Situé à l’HIT, le centre d’hémodialyse assure la prise en charge des insuffisants rénaux indigents de la région Marrakech Tensift El Haouz. Il dispose de :
  ►   13 Générateurs d’hémodialyse fonctionnels ;
  ►   02 Salles de traitement d’eau.

◉ 01 UNITE D’HÉMODYALISE À L’HÔPITAL AR-RAZI

◉ CENTRE D’ONCOLOGIE ET D’HEMATOLOGIE :

  ►   02 Accélérateur linéaire ;
  ►   02 01 Simulateur de Radiothérapie (Scanner Simulateur) ;
  ►   01 Projecteur de source radioactive pour la Curiethérapie à haut débit de dose (HDR) ;
  ►   01 Salle dosimétrique ;
  ►   01 Gamma caméra double tête ;
  ►   02 Enceintes blindées ;
  ►   01 unité de pharmacie pour la préparation des produits cytotoxiques (Isolateur et 4 hottes) ;
  ►   06 chambres stériles pour la greffe de moelle osseuse.