(CMBV) organise sa première table ronde sous le thème : La matériovigilance et la biovigilance

Pour accompagner les prouesses scientifiques du CHU Mohammed V de Marrakech en matière de vigilance sanitaire, le comité de matériovigilance et biovigilance présidé par Pr H.SAIDI a organisé sa première TABLE RONDE le 15 Février 2018, au centre des recherches cliniques, sous le thème « la matériovigilance et la biovigilance, entre l’obligation réglementaire et la veille sanitaire », afin de promouvoir la culture de la déclaration  des événements indésirables au sein du CHU et pour  améliorer la qualité des soins ainsi que pour prévenir les incidents et les risques d’incidents.
Cette manifestation a ciblé les différentes catégories des professionnels de santé du CHU.
Elle a traité trois grands axes :

1er Axe : Le contexte juridique

La réglementation marocaine (loi 84-12) met l’accent sur l’obligation de la déclaration des incidents et des risques d’incidents relatifs à la matériovigilance.

2ème Axe : Le signalement des incidents ou risques d’incidents

Le signalement est la pierre angulaire de la matériovigilance et la biovigilance. Il a pour objectif d’assurer l’amélioration de la qualité des soins.
Le signalement des incidents ne donne lieu à aucune pénalité, ni conséquence disciplinaire, il s’agit d’une piste d’amélioration et de prévention des risques .
Selon l’Article 25, Section 2 de la Loi 84-12 :
« Les fabricants, les utilisateurs, les tiers et plus généralement, toute personne qui fait la constatation ou qui a eu connaissance d’incident ou risque d’incident est dans l’obligation de signaler. »
Donc, en tant qu’utilisateur, le professionnel de santé est concerné par cette obligation.

3ème Axe : Procédure de signalement des incidents et des risques d’incidents

Pour cadrer et standardiser les pratiques en matière de signalement, le comité de matériovigilance et de biovigilance a mis en place une procédure qui définit les modalités de signalement au sein du CHU Mohammed VI de Marrakech.

Cette procédure répond à trois questions principales :

  • Que signaler ?
  • Qui signale ?
  • A qui signaler ?
  • Et comment signaler ?

Elle s’articule autour de 4 grandes étapes :

  • Le signalement (à l’aide d’une fiche de signalement),
  • Le traitement du signalement,
  • La mise en place d’un plan d’action,
  • La mise en place d’un programme de suivi.

Comme perspective, le comité est entrain de développer un outil informatique  en collaboration avec la division des systèmes d’information DSI, pour facilité la démarche de signalement des incidents et des risques d’incidents au sein du CHU Mohammed VI  de Marrakech.

Commentaire

Ajouter commentaire