LES ESTIVALES SOS FACE MARRAKECH CHU Mohammed VI de Marrakech

Le CHU Mohammed VI , la faculté de médecine et de Pharmacie de Marrakech, le service de Chirurgie Maxillo Faciale et esthétique de l’hôpital Ibn Tofail en collaboration avec  l’association SOS Face Marrakech et d’autres partenaires régionaux, nationaux et internationaux,  organisent  LES ESTIVALES SOS FACE MARRAKECH,  sur les Fentes Labio Palatines « bec de lièvre », sous la coordination du Professeur Nadia MANSOURI,  présidente de l’association SOS Face Marrakech et chef de service de Chirurgie Maxillo Faciale et esthétique de l’hôpital Ibn Tofail.

Le programme sera comme suit :

  • Le 12 juillet, assurer un symposium d’enseignement fait de conférences, de Visio Conférences et d’Ateliers pratiques à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Marrakech avec un échange d’expertise via la Visio Conférence avec les équipes Malienne de Bamako et l’Equipe Française de Caen.
  • Former 50 chirurgiens marocains opérateurs sur démonstrations opératoires les 10 et 11 juillet à l’hôpital Ibn Tofail de Marrakech
  • Mener une action citoyenne sociale en aide aux nécessiteux malformés avec la prise en charge de 100 patients malformés et la réparation chirurgicale de 50 patients malformés par une équipe marocaine de Marrakech.

Cet évènement scientifique, académique et sociale menée entre la faculté de médecine et l’hôpital Ibn Tofail de Marrakech, s’inscrit dans les prérogatives de l’équipe de Chirurgie Maxillo Faciale et esthétique du CHU Mohammed VI, autour de l’association SOS Face qui lutte contre La défiguration qui affecte plus d’une fois la dignité de l’être humain déterminant l’exclusion sociale pour le patient et constituant un défi quotidien au chirurgien.

 

 

 

 

Cette action à aspect multi facette, s’inscrit par ailleurs dans la stratégie hospitalo-universitaire à Marrakech faisant de la médecine solidaire humanitaire, non seulement, une priorité de santé publique mais un moyen structuré cadré pour la formation continue avec un rapprochement du médecin en cours de formation de son lieu social d’exercice future et une ouverture et attention particulière du CHU encore plus d’une fois au patient.

Les soucis quotidiens du patient malformé et défiguré, en quête d’une prise en charge adaptée et adéquate, un espoir continu et continuel pour l’équipe et le CHU d’aide aux patients nécessiteux.

Rendre au défiguré « malformé » son visage, c’est lui permettre de faire face au regard de l’autre sans gêne, une réinsertion professionnelle et sociale.

 

Direction du CHU

Commentaire

Ajouter commentaire